A venir: les 22, 23 et 25 novembre…

mqq 018Chers amies et amis,
fin de semaine très chargée que la prochaine, L’éphémère vous proposant trois rendez-vous, selon votre agenda, vos possibilités et vos goûts, et donc, sans attendre, les voici :
Le Jeudi 22 Novembre : L’effet nimbus. Mr QQ, de 17 à 21heures, présentera à la Galerie du Coin de Port-Louis et à L’éphémère les ciels ouatinés, orageux, doux ou intempestifs qu’il a réalisés durant sa résidence dans nos murs, et c’est vraiment un double vernissage à ne pas manquer.
Le Vendredi 23 Novembre, à partir de 18h30 et à L’éphémère, Jean-Paul Batelier vous propose son PPP, label personnel déposé qui, décrypté, signifie Petit Plaisir Partagé, soit une invitation à écouter voir danser des vidéos rock country yéyé plutôt vintage, et à tout un chacun d’apporter de quoi boire et manger. A part ça l’entrée est libre, toutefois si vous y pensez, sachez qu’il n’est pas interdit d’amener un jouet ou un livre, lesquels seront offerts aux enfants pour le Noël du Secours Populaire Français.
 
Le Dimanche 25 Novembre, à 17h et dans la salle audiovisuelle de Riantec, c’est à une toute autre affaire et c’est à un tout autre cinéma que l’ami Franck Gourdien nous convie, celui de trois très rares courts-métrages (Césarée, Les mains négatives, et Aurélia Steiner) transcendés par l’incomparable voix de leur auteur : Marguerite Duras. Prix libre, 5 euros maximum.
Alors haut les cœurs, vous voilà informés, et sur cette dernière proposition, désolé mais je reviendrais de nouveau vous déranger en milieu de semaine prochaine. Joël Jouanneau
mqq 014
Publicités

En novembre, place aux nuages de Monsieur QQ

qq 001

Son nom, Monsieur QQ est étrange, certes, mais c’est lui qui l’a voulu ainsi, il s’est baptisé lui-même, c’est son énigme, mais ce qui est plus que certain , c’est que sa peinture, à l’éphémère, nous en sommes amoureux, voilà pourquoi Monsieur QQ y sera en résidence tout le mois de Novembre. Là, en direct et plus encore en couleurs, il nous peindra sur de grands formats, cadeau de son ciel, les merveilleux et parfois sombres nuages qui lui encombrent la tête, afin de les exposer au fil des jours, c’est donc une exposition en mouvement qu’il nous offre et il commencé samedi dernier par attaquer notre vitrine devenue par la grâce de sa main agile un bateau-nuage. A ce jour je ne puis en dire plus, mais quand je lui ai demandé quoi écrire sur ses nuages à venir, il m’a parlé de la ouate, de la chevauchée des walkyries, du carnaval des animaux, de notre sablier intime et de l’infini cosmos, c’est alors que j’ai compris l’énigme de ses deux consonnes qu’il s’est choisies : Quadrature Quantique. JJ qq 005

Le chantier, avant les nuages…

C’est un devoir de math de sixième: si dix trous ont été percés dans chaque mètre carré, combien faudra-t-il en boucher sur 45 mètres carrés de murs (sans compter le plafond)?…

En attendant d’avoir le résultat de ce difficile problème, le chantier de remise en état de l’Ephémère a déja été bien entamé la semaine dernière et doit se poursuivre ce lundi 22 octobre.

Cela permettra d’accueillir correctement Mr QQ en résidence du 1er au 30 novembre. Il nous montrera son travail en grand format sur les nuages, dont certains seront réalisés sur place…

Au programme en outre, mais cette fois dans la salle audio-visuelle de Riantec: l’FMR présentera le dimanche 28 octobre à 17h Méditerranée de Jean-Daniel Pollet, un choix de Franck Gourdien et L’effet aquatique, de Solveig Anspach le 2 novembre à 20h30, un choix de Joël Jouanneau.

Ce week-end: Rad’Art et dévernissage

Qu’on se le dise : La rive gauche de la rade prendra feu ce week-end et ses habitants en verront de toutes les couleurs : explosions de tubes acryliques ou à l’huile, nuages d’aquarelles, vagues de dessins, tourbillons de gravures, gisements de sculptures, 11 ateliers aux portes ailées à Port-Louis, 16 à Locmiquélic et 9 à Riantec, des danses intempestives ici ou là, du Honky Tonk Jazz, une « amfifanfare des balkans », un DJ et sa bombe brésilienne, du cinéma intergalactique et déjanté sur des bateaux-spectacles bref, toute une féerie qui a pour artificier la grâce et à la persévérance de Fabrice Thomas et de la belle équipe de Rad’Art. On ne les remerciera jamais assez et comment le leur signifier autrement qu’en leur rendant visite du vendredi 28 au dimanche 30 à des heures pas possibles (sauf à l’aube) et pour en savoir bien plus le mieux est de consulter le programme, on  le trouve un peu partout et même sur le web WWW.rad’art2018.com
Et l’éphémère sera de la fête et vous invite à saluer l’œuvre de Mireille Semré en la dévernissant à nos côtés le samedi 29 à 18h00.

Tout 1 chacun: jusqu’au 30 septembre

 

Avis à la surcopulation de la rive gauche de la rade de Lorient :
En raison de son importance, nous avons décidé de prolonger l’exposition des dernières œuvres de Mireille Semré jusqu’au 30 septembre, et donc de les garder à nos côtés durant l’opération RAD’ART.
Le Samedi 29 à 18H vous pourrez même venir partager un ou trois verres, un peu de fromage, quelques fruits etc… au 28 Grande Rue, l’artiste sera là pour vous servir et de notre côté nous lui préparerons deux ou trois surprises pour son éphémère séjour. Merci de préserver cette date et cette heure sur votre agenda.
mireille2 001

TOUT 1 CHACUN

semré 001

Elle nous vient du Bas-Jura, Mireille Semré, ce qui est tout de même 4×100 mètres plus haut que la petite mer de Gâvres et là-bas déjà elle peignait, et peut-être même n’a t-elle jamais su faire que cela, peindre, je ne sais pas, mais ce que je puis affirmer c’est que, depuis 2002, elle vit à nos côtés, à Locmiquelic précisément, ce qui est une chance pour nous qui pouvons voir ses toiles, et de voir ses toiles nous ne devrions, nous, ne jamais nous lasser, du moins il est certain que je ne m’en lasse pas, tant elles ne cessent de me regarder, j’irai même jusqu’à dire qu’elles me poursuivent et m’interrogent du regard, ce que, vous comme moi, sommes en droit d’attendre d’une œuvre d’art.

Et que me disent-ils ces portraits parfois fragmentés, ces inconnus dont j’hérite, ces visages numérotés, en détresse, ces lèvres barbelées, ces yeux égarés effacés ou brûlés, cette Nadine sans âge, si ce n’est qu’ils sont d’aujourd’hui, qu’ils sont tout 1 chacun oui, et que nous savons qu’il en va ainsi en ces temps troublés, que l’innocence n’est donc plus possible – ou alors nommons-là désinvolture, hypocrisie, cynisme ou aveuglement.

Ici n’oublions pas Henry Michaux : On peut peindre avec deux couleurs (dessiner avec une). Trois, quatre au plus, ont pendant des siècles suffi aux hommes pour rendre quelque chose s’important, de capital, d’unique, qui autrement eût été ignoré. C’est là ce qui n’a pas de prix, et c’est pourquoi il nous faut prendre le temps de regarder les toiles de Mireille Semré, et plus encore celui de les écouter, elles nous parlent.

JJ.

semré 002

L’atelier Ephémère est ouvert le samedi matin de 10h30 à 12h30 et les vendredi, samedi,dimanche de 17 à 19h.

L’ÉPHÉMÈRE présente : IMPROMPTUS DE L’ÉTÉ 2018

RONCE-ROSE

Avant-première théâtrale

Texte de Eric Chevillard

Interprétation de Anne Caillère

Mise en scène de Joël Jouanneau

Vendredi 31 Août à 20H45

Grande Poudrière.

CINÉ-FIL

Présentation de la saison 2018-2019

Et projection de 90 minutes de cinéma-surprise.

Salle audiovisuelle de Riantec

Vendredi 7 Septembre à 20H30.

LES INSURGÉS

Une heure de poésie rebelle.

Par les membres du collectif.

Samedi 15 Septembre à 18h30

Jardin de la Médiathéque.

POUCE

Avant-première.

Un impromptu porté par le comédien Patrice Le Saec, lequel interroge la question de l’exil à partir de son expérience personnelle et de textes poétiques, littéraires et philosophiques.

Vendredi 21 Septembre à 20H45

Grande Poudrière